Chef d'entreprise : comment identifier un burn-out ?

Loin d’être anodin, l’épuisement au travail n’épargne personne et ses conséquences sont parfois dramatiques. Comment reconnaître les signes du burn-out quand on est chef d’entreprise ? La réponse dans notre article.
Marion Duvernoy
Publié le  
25/5/2024
, mis à jour le  
4/6/2024 16:19

Comment reconnaitre les symptômes du burn out?

Le burn-out est un syndrome qui comporte trois dimensions : personnelle, émotionnelle et relationnelle.

Dès lors, ses symptômes se manifestent de cinq manières : émotionnelles, physiques, cognitives, comportementales et motivationnelles.

  1. Les manifestations émotionnelles

Les symptomes d'un burn-out les plus fréquents sont :

  • Un épuisement qui conduit à un sentiment de perte de contrôle.
  • Des peurs mal définies, tensions nerveuses, humeur triste ou manque d’entrain.
  • Une irritabilité, tension, hypersensibilité, ou absence d’émotion.

  1. Les manifestations physiques

Ce sont les indices les plus difficiles à lier au burn-out parce qu’ils sont courants ou chroniques :

  • Troubles du sommeil, fatigue chronique due à un sommeil non réparateur.
  • Tensions musculaires et douleurs rachidiennes (dos, nuque).
  • Prise ou perte soudaine de poids, maux de tête, nausées, vertiges.

  1. Les manifestations cognitives

Chez les chefs d’entreprise, l’épuisement au travail provoque souvent : 

  • Une diminution de la concentration, des difficultés multitâches, une prise de décisions compliquée.
  • Des erreurs mineures, fautes, oublis fréquents.

  1. Les manifestations comportementales ou interpersonnelles

Souvent, l’entourage personnel et professionnel de la personne souffrant de burn-out remarque que son comportement a changé. Il peut s’agir de :

  • Repli sur soi, isolement social, comportements agressifs ou violents.
  • Diminution de la tolérance à la frustration, moins d’empathie.
  • Traitement des autres comme des objets, ressentiment et hostilité.
  • Comportements addictifs : tabac, alcool, tranquillisants, drogues.

  1. Les manifestations motivationnelles ou liées à l’attitude

Enfin, la motivation au travail est grandement impactée :

  • Désengagement progressif, baisse de motivation, moral en berne.
  • Effritement des valeurs liées au travail, sentiment d’être pris au piège.
  • Doutes sur ses compétences, dévalorisation professionnelle.

Bon à savoir : 
De nombreux travaux scientifiques sur le burnout ont conduit à développer des outils de mesure pour détecter et évaluer ce syndrome. Vous trouverez :

- Le Maslach Burnout Inventory, questionnaire le plus communément utilisé :
- Le Copenhagen Burnout Inventory qui explore trois dimensions du burnout ;
- Le Burnout Measure ;
- Le Oldenburg Burnout Inventory.

Comment éviter le burn out ?

Pour éviter le burn out il faut agir sur l’intensité et la complexité du travail. Il faudra prendre en considération cinq points.

  1. Définir des délais et des objectifs réalistes

Les travailleurs sont souvent confrontés à des attentes et des échéances qui ne correspondent pas à la réalité du travail, ce qui augmente le stress et la pression.

Pour l’éviter, planifiez le travail à l’avance et anticipez les modifications d'horaires en essayant de prendre en compte les aléas dans l’organisation du travail.

  1. Éviter les interruptions

Les interruptions régulières perturbent le flux de travail, rendant difficile la concentration et l'accomplissement des tâches.

Pour l’éviter, dialoguez avec vos collaborateurs sur les objectifs et les moyens disponibles pendant des temps définis à l’avance ; coupez vos notifications ; organisez la consultation de votre messagerie sur des plages horaires déterminées.

  1. Quantifier raisonnablement la quantité de travail

Une charge de travail trop lourde et des heures de travail prolongées épuisent les travailleurs physiquement et mentalement.

Essayez de mettre en place des indicateurs de suivi pour observer la charge de travail et adaptez les horaires de travail pour qu’ils soient compatibles avec la vie personnelle de chacun.

  1. Évaluer l’importance de la charge de travail

La surcharge de travail inclut la question de la prescription, c'est-à-dire l'adéquation entre les objectifs fixés et les moyens disponibles pour les atteindre. A défaut, il faudra réorganiser ou déléguer tout ou partie de la tâche et/ou veiller à disposer des outils adéquats pour la mener à bien.

  1. Développer l’entente et le respect

La qualité des rapports sociaux et des relations de travail est essentielle pour prévenir le burn out. Le bien-être au travail passe par la qualité de ses relations professionnelles (collègues, fournisseurs, clients, etc.).

Facilitez les pauses collectives et les moments de convivialité pour renforcer l’identité de l’équipe.

Comment vaincre un burn out ?

La prise en charge d’un travailleur en situation de burnout s’effectue en plusieurs phases, repos, reconstruction et retour au travail.

  1. Repos

La phase de repos a pour objectif de rétablir l'équilibre entre vie professionnelle et personnelle. Il faut du temps pour récupérer physiquement et psychologiquement. C’est pourquoi un arrêt maladie peut durer de 2 à 3 mois, et prévoir une psychothérapie (thérapie comportementale et cognitive), et antidépresseurs.

  1. Reconstruction identitaire 

Cette étape est capitale. Elle permet au travailleur à redéfinir son identité et son rôle professionnel mais aussi de réfléchir sur ses aspirations et la redécouverte de la motivation au travail. Cela passe par repenser le sens du travail, gérer son stress au travail, et parfois même construire un nouveau projet professionnel.

  1. Retour au travail 

Le retour du collaborateur est progressif et encadré dans l’environnement professionnel. Après avoir repenser l’organisation du travail pour éviter les mêmes causes de burnout, le chef d’entreprise a pris soin d’aménager un temps partiel thérapeutique progressif (30 %, 50 %, 70 %) et de mettre en place des espaces de soutien et de discussion pour éviter la stigmatisation.

Complexe et insidieux le burn out affecte de nombreux chefs d'entreprise, compromettant leur santé mais et la performance de l’entreprise. Reconnaître les symptômes précoces est essentiel pour limiter l'épuisement, agir rapidement et éviter une détérioration plus grave.

Ce qu’il faut retenir des symptômes du burn out :

- 5 types de symptômes : émotionnels, physiques, cognitifs, comportementaux et motivationnels.

- Outils pour les détecter sont disponibles : le test de Maslach Burnout Inventory (MBI), le Copenhagen Burnout Inventory (CBI), le Burnout Measure et le Oldenburg Burnout Inventory.

Vous souhaitez vous concentrer sur l'essentiel ?

Vous souhaitez réduire votre charge mentale ?

Notre équipe vous aide à identifier les tâches que vous pourriez efficacement déléguer à TheAssistant.
Notre équipe vous aide à identifier les tâches que vous pourriez efficacement déléguer à TheAssistant.
En savoir plus Découvrir TheAssistant
Vous souhaitez réduire votre charge mentale ? Demander une démo