Relance de facture impayée : quand ? comment ?

Qu’il s’agisse de mauvaise volonté ou d’un simple oubli, votre client doit finir par vous payer. Voici les étapes à suivre pour le relancer en cas de facture impayée.
Romane Salvador
August 31, 2021

Ce n’est jamais agréable et pourtant, la plupart des entrepreneurs et freelances passent par cette regrettable étape. Vous avez fait votre travail, envoyé votre facture et depuis, silence radio de la part de votre client qui était bien plus bavard avant !

Vous savez que vous devez le relancer — vous voulez être payé et c’est bien normal — mais ne savez ni comment ni quand le faire.

Heureusement et malheureusement, vous n’êtes pas le premier à vous retrouver dans cette situation. Pas de panique, nous allons pouvoir vous aider à obtenir gain de cause !

Quand relancer pour une facture impayée ?

Vos factures — si celles-ci comportent bien les mentions obligatoires — doivent afficher dans les conditions de règlement le délai sous lequel elles doivent être acquittées. Ce délai légal est généralement de 30 jours, mais peut aller jusqu’à 60 jours à compter de la date d’émission de la facture.

Vous devez vous y référer pour savoir à partir de quand relancer votre client.

L’option à l’amiable

Avant d’être obligé de vous plonger dans la paperasse et les formalités juridiques, tentez — si ce n’est pas déjà fait — d’appeler votre client. Dans le meilleur des cas, celui-ci décroche et vous présente ses excuses, il avait complètement oublié l’existence de cette facture et était débordé. Cela peut arriver. Dans le deuxième scénario, plus probable, il ignore une nouvelle fois votre appel…

La lettre de relance (toujours amiable)

Si la rédaction de cette lettre n’est pas à proprement parler encadrée par la loi, celle-ci doit rester courtoise tout en étant claire. Exposez tout bonnement les faits, sans oublier de mentionner certaines informations importantes telles que votre nom et celui de votre client, le numéro de la facture concernée, le montant de la créance, la date à laquelle la facture aurait dû être réglée ainsi que la date du jour, et bien sûr votre signature. Vous trouverez sur Internet de nombreux modèles de lettres de relance en cas de facture impayée.

Vous pouvez envoyer cette lettre par email, lettre simple ou lettre recommandée. La dernière option donne à votre démarche un caractère plus officiel, qui est peut-être préconisé si vous estimez que la relation avec votre client s’est déjà dégradée.

Si vous en avez la patience et l’envie, vous pouvez répéter cette étape avant de passer à celle que nous allons vous expliquer ci-dessous.

La mise en demeure

Toujours aucune nouvelle de votre client ?

Bon, passons à l’étape suivante, moins sympathique. 

Il s’agit d’adresser au débiteur — votre client — une mise en demeure de payer. Pour résumer, il s’agit du tout dernier avertissement que vous lui lancez avant d’entamer une procédure en justice. Chose qu’il voudra, a priori, éviter.

Notez toutefois que cette lettre de mise en demeure a déjà un caractère juridique. C’est notamment à partir de sa date d’envoi que va se faire le calcul des intérêts de retard

Voici les mentions/faites à faire figurer sur votre lettre de mise en demeure : 

  • Date à laquelle elle a été rédigée
  • Coordonnées du débiteur 
  • Vos coordonnées
  • Mention « mise en demeure »
  • Résumé du problème (facture non payée à l’échéance prévue) 
  • Énoncé de la réclamation (demande de règlement des impayés) 
  • Délai de règlement des impayés précis et réaliste 
  • Votre signature

Idem, vous dénicherez sans problème sur Internet des modèles de lettre de mise en demeure. Assurez-vous simplement du sérieux du site où vous trouverez celle dont vous allez vous servir en vérifiant que les mentions stipulées ci-dessus apparaissent bien.

La procédure judiciaire

Encore moins fun, le recouvrement judiciaire est votre dernier recours en cas de facture impayée. 

  • Pour une créance inférieure à 4000 €, demandez à un huissier de justice de lancer une procédure de recouvrement des impayés en assignant votre débiteur. 
  • Pour une créance supérieure à 4000 €, adressez-vous à un juge afin que celui-ci prononce une injonction de payer. Il faudra rédiger votre requête puis la déposer au tribunal compétent.

Vous n’avez ni le temps ni l’envie de vous prendre la tête avec ces démarches aussi longues que fastidieuses ? Demandez à votre assistant personnel de s’occuper de vos factures impayées, c’est comme si c’était fait ! 


Vous souhaitez vous concentrer sur l'essentiel ?

Notre équipe vous aide à identifier les tâches que vous pourriez efficacement déléguer à TheAssistant.

Demander une démo
Illustration Contact

Autres articles

Vous souhaitez en savoir plus ?

Notre équipe vous aide à identifier les tâches que vous pourriez efficacement déléguer à TheAssistant.

Demander une démo
Illustration Contact