Pourquoi déléguer (aussi) ce que vous savez faire vous-même ?

Quand on parle de délégation, on pense en termes d’argent et de temps, rarement en termes de plaisir, d’énergie. Cet article changera votre vision de la délégation.
Romane Salvador
March 2, 2021

Voilà pourquoi vous devriez (aussi) déléguer ce que vous savez faire

Contrairement à ce que vous pensez certainement, accomplir une tâche pour laquelle vous êtes doué n’est pas toujours le meilleur choix. Cette idée, connue en économie sous le nom d’avantage comparatif, est à l’origine de la doctrine du libre-échange.

Un pays peut choisir d’importer un bien qu’il pourrait pourtant produire à moindre coût sur son territoire. Pourquoi ? Car l’importation de ce bien va libérer des ressources, afin d’exporter un autre bien qui a encore plus de valeur.

Il en va de même pour le monde de l’entreprise, où déléguer permet de dégager du temps qui sera alloué à une tâche plus rentable… Ou plus agréable !

Coût de la délégation VS votre temps : un premier facteur à prendre en compte

Prenons l’exemple d’un avocat qui tape très vite à l’ordinateur. Il n’a même pas besoin de regarder son clavier pour cela. Cet avocat décide toutefois d’engager un assistant pour faire ses tâches dactylographiques à sa place. La raison est simple : l’avocat gagne beaucoup plus par heure en pratiquant le droit, qu’en tapant à l’ordinateur.

Cette illustration est logique, mais elle semble également un peu désuète. En réalité, les avocats font pas mal de dactylographie. Cela s’explique par une autre idée économique : les coûts de transaction.

Recruter puis former un assistant demande en effet de la patience. Une fois votre assistant engagé, il faut du temps pour lui préciser ce que vous attendez de lui, du temps pour que le travail soit réalisé, du temps pour vérifier que celui-ci est conforme à vos expectations, etc.

Les cadres hautement rémunérés tapent généralement leurs propres courriels, parce que les coûts de transaction ne valent pas la peine de déléguer. Mais pour une tâche plus importante, comme taper des centaines de pages manuscrites, il est tout de suite plus intéressant de payer ces frais de transaction pour que quelqu’un d’autre le fasse.

La plupart des conseils en matière de délégation sont (trop) simplistes

Ces conseils ordinaires sous-estiment les coûts de transaction et offrent une vision naïve des coûts d’opportunité.

Lorsque l’on parle de délégation, il est courant de lire ou d’entendre que si vous gagnez 50 € de l’heure, vous auriez tout intérêt à déléguer tout ce qu’une tierce personne peut faire pour 40 € de l’heure. Le coût d’opportunité de cette tâche à 40 € de l’heure serait donc de 10 € de l’heure. Mais les choses sont plus complexes que cela. D’autres facteurs sont à prendre en considération…

La gestion de l’énergie est plus importante que la gestion du temps.

Supposons que vous aimiez faire un travail que vous pourriez déléguer pour 40 € de l’heure. Cette tâche vous est agréable. Il n’y aucun coût d’opportunité en le faisant vous-même, à partir du moment où vous auriez consacré ce laps de temps à un loisir.

Supposons maintenant que vous n’aimiez pas faire un travail que vous pourriez déléguer, mais duquel vous pourriez tirer des enseignements. Dans ce cas, il peut y avoir un avantage et un coût d’opportunité, puisqu’apprendre quelque chose de nouveau crée des opportunités pour l’avenir.

Les deux paragraphes précédents tiennent compte du plaisir et de l’apprentissage, mais pas du repos. Si vous n’avez pas de travail à 50 € de l’heure à faire, un travail à 40 € de l’heure n’est qu’une option. Une autre solution est de ne rien faire, un précieux privilège difficilement quantifiable.

Même un travail que vous aimez peut vous enlever de l’énergie !

L’énergie est ce qui permet de faire les choses, tandis que le temps n’est qu’un substitut rudimentaire de l’énergie. C’est précisément la raison pour laquelle chez TheAssitant, nous préférons parler en termes d’actions et non de temps passé.

Au lieu de comparer ce que vous pourriez gagner par heure à ce que vous pourriez gagner par heure en engageant quelqu’un d’autre, considérez l’énergie qu’il vous faudrait pour accomplir une tâche par rapport à l’énergie qu’il vous serait possible de déléguer.

Si une tâche vous demande beaucoup d’énergie et vous met de mauvaise humeur, déléguez-la, même si vous devez payer quelqu’un plus cher que ce qu’il vous en coûterait pour le faire vous-même.

Dans un livre intitulé L’épuisement professionnel, un concept à préciser, les auteurs Bérard et Duquette parlent de l’épuisement professionnel comme d’« un état causé par l’utilisation excessive de son énergie et de ses ressources, qui provoque un sentiment d’être épuisé ou encore exténué. »

Et si au contraire quelque chose vous donne de l’énergie, peut-être devriez-vous le faire vous-même, même si quelqu’un d’autre pourrait le faire à moindre coût.

Enfin, notez que l’énergie n’est pas la même chose que le plaisir, même si ces deux notions vont souvent de pair. Certaines activités sont plaisantes mais épuisantes. D’autres ne sont pas agréables mais sont toutefois revigorantes. Un enseignant passionné prendra par exemple du plaisir à transmettre ses connaissances, bien que cela lui prenne de l’énergie. À l’inverse, les personnes aimant faire de l’exercice se font rares, alors que nous avons conscience que cela donne de l’énergie.

Vous souhaitez vous concentrer sur l'essentiel ?

Notre équipe vous aide à identifier les tâches que vous pourriez efficacement déléguer à TheAssistant.

Demander une démo
Illustration Contact

Autres articles

Vous souhaitez en savoir plus ?

Notre équipe vous aide à identifier les tâches que vous pourriez efficacement déléguer à TheAssistant.

Demander une démo
Illustration Contact