Le cycle en V pour la gestion de projet : définition et usage

Le cycle en V pour la gestion de projet : définition et usage
Alice Pasquier
Publié le  
5/6/2023
, mis à jour le  
9/6/2023 16:31

Apparue au cours des années 80, la méthode du cycle en V est un modèle de gestion de projet reconnu pour le développement de certains projets. D’abord utilisée dans le secteur industriel, elle s’est ensuite popularisée dans le secteur informatique. Malgré l’apparition de nouvelles pratiques, de nombreuses entreprises appliquent encore aujourd’hui le cycle en V pour conduire des projets spécifiques.

Nous allons voir ensemble ce qu’est le cycle en V dans sa globalité et quelles sont les différences avec la méthode Agile et la méthode Scrum.

Qu’est-ce que la méthode du cycle en V pour la gestion de projet ?

La méthode du cycle en V est un modèle de gestion de projet. À travers des phases linéaires et séquentielles, le cycle en V regroupe l’ensemble des actions à accomplir pour mener à bien un projet et assurer la conformité du résultat.

Inspirée du modèle cascade, la méthodologie du cycle en V se nomme ainsi puisque la lettre « V » représente la vision schématique de sa mise en place. En effet, elle se décompose en trois phases : la conception, la réalisation et la validation. Il y a une phase descendante avec l’étude des besoins et de la conception, puis une phase ascendante avec les vérifications. À la jonction, il y a la réalisation. Avec le cycle en V, chaque étape de conception est reliée à une phase de validation.

Vous êtes indépendant et vous avez aussi besoin d’un coup de pouce dans la gestion de vos projets ? Faites appel à notre assistant indépendant.

Comment utiliser la méthode le cycle en V ?

Les 9 étapes du modèle du cycle en V

Le développement d’un projet avec le cycle en V se décompose en 9 étapes précises. Son ensemble forme la conception, la réalisation et la validation du produit.

La conception : 

  1. Analyse des besoins et étude de faisabilité du projet.
  2. Définition des spécifications fonctionnelles et rédaction du cahier des charges fonctionnel.
  3. Conception générale des spécifications techniques et rédaction du cahier des charges technique.
  4. Conception détaillée avec la structuration des composants.

La réalisation :

  1. Réalisation du produit par la création et l’assemblage des composants (ex : pièce industrielle, équipement, logiciel informatique…).

La validation :

  1. Tests unitaires avec un test de fonctionnement de chaque composant : validation de l’étape de conception détaillée.
  2. Tests d’intégration avec un test de fonctionnement des composants entre eux : validation de l’étape de conception générale.
  3. La validation qui assure la conformité du produit selon les spécifications : validation de la conformité des spécifications.
  4. La recette/le test d’acception : validation de la conformité avec les besoins du client.

Vous souhaitez améliorer vos résultats et l’efficacité du processus ? Essayez-vous à la méthode PDCA.

Quand appliquer la méthodologie du cycle en V ?

L’utilisation de la méthode du cycle en V est intuitive. En revanche, elle nécessite un pilotage précis. C’est un modèle de gestion rigide qui laisse peu de place aux changements et aux allers-retours.

Cette méthodologie en V est donc intéressante pour des projets spécifiques :

  • Lorsqu’il y a des exigences précises (ex : appels d’offres).
  • Lorsqu’un prestataire est en charge de toutes les étapes de réalisation, ce qui implique moins de communication.
  • Lorsque le cahier des charges reste ferme tout au long du projet, le périmètre fonctionnel est strictement défini.
  • Lorsque le projet n’est pas impacté par l’évolution des technologies.

Quels sont les avantages et les inconvénients du cycle en V ?

Avant de mettre en œuvre la méthode du cycle en V, il est important de savoir qu’elle possède des forces et des faiblesses à l’origine de son succès, mais aussi de ses limites.

Les avantages du cycle en V :

  • Mise en place simplifiée par un processus strict,
  • Définition claire et lisible du projet,
  • Meilleure productivité et moins d’erreurs grâce aux phases de validation,
  • Amélioration de la qualité du résultat avec les multiples vérifications,
  • Réduction des coûts grâce à une méthode précise et transparente.

Les inconvénients du cycle en V :

  • Méthode rigide qui ne permet pas de répondre aux changements et aux évolutions,
  • Processus non adapté à tous les types de projet, 
  • Faible gestion des risques,
  • Moins de réactivité,
  • Gestion de projet longue.

Pour contrer ces inconvénients et s’adapter aux besoins des nouveaux projets, plusieurs alternatives de gestion de projet ont vu le jour.

Le cycle en V : les différences avec la méthode Agile et la méthode Scrum

Le manque de flexibilité du cycle en V et l’évolution des besoins des clients ont donné lieu à une émergence de nouveaux modèles de gestion de projet davantage centrés sur le produit et non sur la méthode.

Il existe désormais plusieurs alternatives, dont la méthode Agile et la méthode Scrum.

La méthode Agile est aujourd’hui largement adoptée en gestion de projet dans de nombreux secteurs d’activité. À l’inverse du cycle en V qui définit strictement le développement du projet dès la première étape, ce nouveau modèle collaboratif évolue selon les besoins du client à travers des objectifs à court terme. Elle fonctionne par itérations, le projet avance petit à petit par la répétition d’un cycle de développement. Elle utilise également un processus incrémental qui permet d’obtenir le résultat final étape par étape, non pas comme le cycle en V qui ne comprend qu’une seule grande phase de réalisation.

Parmi les différentes stratégies de la méthodologie Agile, on retrouve la méthode Scrum.

Contrairement au cycle en V qui possède des phases séquentielles, le modèle Scrum implique un découpage du temps en sprints et un découpage des tâches selon les besoins. Ce fonctionnement permet de rester souple face aux changements et aux évolutions.

Vous l’aurez compris, ces méthodes de gestion s’adaptent mieux aux projets actuels.

Découvrez aussi le modèle de gestion de projet hybride : la méthode Scrumban.

Vous souhaitez vous concentrer sur l'essentiel ?

Passez à la vitesse supérieure

Notre équipe vous aide à identifier les tâches que vous pourriez efficacement déléguer à TheAssistant.
Notre équipe vous aide à identifier les tâches que vous pourriez efficacement déléguer à TheAssistant.
En savoir plusDécouvrir TheAssistant
Passez à la vitesse supérieure Demander une démo