Valider la période d’essai d’un CDI : les démarches

Phase préalable à l’embauche quasi-systématique dans la majorité des entreprises, le fonctionnement d’une période d’essai compte certaines formalités. Aujourd’hui, intéressons-nous aux démarches à effectuer pour valider la période d’essai d’un CDI. Qui ? Quoi ? Comment ? Vous saurez tout sur la validation d’une fin de période d’essai.
Alice Pasquier
Publié le  
February 22, 2023
, mis à jour le  
March 2, 2023 17:52

Retrouvez également dans cet article un modèle d’attestation de validation de fin de période d’essai d’un CDI.

Qu’est-ce qu’une période d’essai ?

Tout d’abord, commençons par rappeler ce qu’est une période d’essai d’un CDI.

En quelques mots, il s’agit d’une période de « test » (de 2 à 4 mois en moyenne) durant laquelle l’employeur peut évaluer les compétences du salarié à occuper ses fonctions. Par ailleurs, elle permet au salarié de déterminer si son poste lui convient. 

Rappelons que la période d’essai n’est pas obligatoire. En revanche, elle doit être clairement stipulée au sein du contrat de travail ou dans une lettre d’engagement pour être valide, si elle a lieu.

Comment confirmer la fin de période d’essai d’un CDI ?

La validation d’une période d’essai d’un CDI est une étape importante pour l’entreprise et le salarié. 

Cette démarche rentre notamment dans le processus d’un onboarding réussi. En effet, l’intégration d’une nouvelle recrue doit être bienveillante et engageante jusqu’à la fin de la période d’essai, qu’elle soit validée ou non, pour améliorer son expérience candidat. Vous renforcez ainsi sa fidélité, son implication, votre marque employeur et, par conséquent, vous réduisez les coûts d'un recrutement.

Découvrez comment valider la période d’essai d’un CDI.

Qui décide de la validité d’une période d’essai d’un CDI ?

L’employeur est le seul décisionnaire de la validation de la période d’essai d’un CDI. Si les compétences du salarié répondent à vos attentes, sans que celui-ci y ait mis fin ultérieurement, alors la période d’essai est validée.

Le contrat de travail se poursuit comme prévu à l’embauche et le salarié est embauché officiellement en CDI

À l’inverse, les deux parties peuvent librement effectuer une rupture de la période d’essai à la fin de celle-ci ou de manière anticipée s’ils ne sont pas satisfaits. Cette rupture ne nécessite pas de motif, pas d’indemnité et pas de formalités particulières, uniquement un délai de prévenance.

Rédiger une lettre de validation de période d’essai d’un CDI

Il faut savoir qu’en tant qu’employeur, vous n’êtes pas dans l’obligation de notifier à votre salarié la validation de sa période d’essai. Un salarié qui poursuit son travail dans l’entreprise après le terme de sa période d’essai est automatiquement embauché.

Il est tout de même préférable de rédiger une lettre de confirmation de période d’essai d’un CDI afin d’attester de sa validité et de véritablement vous engager auprès de votre salarié.

Pour cela, votre lettre de validation de fin de période d’essai d’un CDI doit être composée de :

  • L’identité de l’entreprise,
  • L’identité du salarié,
  • La date de signature du contrat de travail,
  • L’intitulé du poste,
  • La durée de la période d’essai,
  • La signature des deux parties.

Généralement, la lettre de validation de période d’essai est remise en main propre au salarié.

Pour aller plus loin, la remise de cette attestation est aussi l’occasion pour vous, employeur, d’effectuer un rapport d’étonnement. C’est le moment idéal pour récolter son feedback sur l’organisation interne et l’intégration des collaborateurs.

Notre modèle de validation de période d’essai d’un CDI

Pour vous aider, nous vous proposons un exemple d’attestation de validation de fin de période d’essai d’un CDI à personnaliser. Vous pouvez également déléguer cette mission auprès d’un assistant RH, véritable expert de la communication interne et des ressources humaines.

Exemple d’attestation de confirmation de fin de période d’essai :

Objet : Attestation de validation de fin de période d’essai 

Madame/Monsieur,

Je soussigné, [Nom et prénom employeur], agissant en qualité de [votre poste] de la société [Nom de l’entreprise], atteste que [Nom et prénom salarié] demeurant au [Adresse] à [Code postal + Ville], a bien réalisé sa période d’essai du [début période] au [fin période] dans les conditions présentées dans son contrat de travail en date du [date de signature du contrat de travail].

Ces [durée] mois de période d’essai ont confirmé la pertinence de votre recrutement. Vous avez su témoigner de la qualité de vos compétences, de vos aptitudes et de votre implication pour occuper le poste de [poste du salarié]. Par conséquent, nous sommes ravis de vous informer que vous êtes définitivement embauché au sein de notre entreprise.

Veuillez agréer, Madame/Monsieur, l’expression de nos sincères salutations.

Signature de l’entreprise Signature du salarié

Qu’en est-il de la validation d’un CDI avant la fin de période d’essai ?

En tant qu’employeur, vous avez la possibilité de procéder à une validation du CDI avant la fin de période d’essai de votre salarié.

En effet, si vous êtes satisfait des compétences et du travail effectué par votre salarié, vous êtes en droit de confirmer son embauche sans attendre la fin de la période d’essai. Pour cela, il vous suffit de lui fournir une lettre de validation anticipée de la période d’essai mentionnant la date de prise de poste définitive en CDI.

Vous souhaitez vous concentrer sur l'essentiel ?

Vous souhaitez vous libérer de la gestion RH ?

Notre équipe vous aide à identifier les tâches que vous pourriez efficacement déléguer à TheAssistant.
Notre équipe vous aide à identifier les tâches que vous pourriez efficacement déléguer à TheAssistant.
En savoir plus Découvrir TheAssistant
Vous souhaitez vous libérer de la gestion RH ? Demander une démo