Comment s'auto-discipliner dans son travail : nos 15 conseils

L’autodiscipline permet d’atteindre des objectifs. Ce peut être, gagner du temps, acquérir des réflexes ou mieux s’organiser dans son travail. Une chose est sûre, le but est d’améliorer votre vie professionnelle. Voici nos 15 conseils pour vous aider à vous discipliner.
Marion Duvernoy
Publié le  
3/3/2023
, mis à jour le  
23/3/2023 16:58

Appréhendez l’autodiscipline comme un sport

L’autodiscipline est plus qu’une résolution, c’est un sport. Ce sont les muscles de votre cerveau qui se densifient. Plus vous vous entrainez à l’autodiscipline, plus vous créez de la plus de masse tissulaire dans votre cortex préfrontal. Cette partie du cerveau vous aide à contrôler vos envies et vos impulsions.

Déterminez le but ultime de votre autodiscipline

S’auto-discipliner c’est du temps gagné et une meilleure productivité. Il est important de bien l’avoir en tête. Vous voulez améliorer votre quotidien au travail alors notez-le et gardez-le à porter de vue pour vous y accrocher dans les moments de découragement.

Fixez-vous des objectifs réalisables

Vous devez commencer avec des objectifs à votre portée. Autrement vous allez vous décourager. Allez-y étape par étape. L’important c’est de réussir à vous y tenir. L’objectif est d’inscrire ces objectifs dans la durée pour qu’ils deviennent de véritables automatismes. 

Ecrivez vos objectifs noir sur blanc dans votre agenda

Il est très facile de se dire « je vais m’autodiscipliner et faire XXX tous les matins ou tous les mercredis ». Pour rendre la chose officielle, faites un pacte écrit avec vous-même. Au travail, ce qui n’est pas écrit n’existe pas. Préparer sa to do list, inscrire sa nouvelle habitude et la rayer une fois accomplie, est un excellent moyen de ne pas y déroger.

Créez des habitudes en adéquation avec votre personnalité

Pour bien fonctionner, l’autodiscipline a besoin de faire partie intégrante de notre quotidien. C’est pourquoi il est essentiel que ces nouvelles habitudes soient en adéquation avec qui vous êtes. Inutile de se forcer à se lever à 5h si vous n’êtes pas du matin. Adaptez vos nouvelles tâches à votre personnalité.

Fixez-vous des horaires

L’autodiscipline demande un cadre. Dès lors, fixer des horaires pour réaliser votre nouvelle habitude est une bonne tactique pour vous obliger. Qu’importe si ce n’est pas parfait, l’objectif est de commencer à intégrer une discipline. L’habitude et les erreurs vous aideront à peaufiner la technique. Vous verrez qu’avec le temps, cela vous poussera même à  être proactif.

Débarrassez des distractions parasites

Il est important d’optimiser son environnement de travail pour commencer. Concentrez-vous sur votre tâche et si besoin mettez en place des actions drastiques pour ne pas être distraits. Supprimer les notifications de votre portable, fermez votre porte et informez votre entourage que sur cette plage horaire vous êtes indisponibles. Rappelez-vous la loi de Pareto : 20% de notre travail c’est 80% du résultat.

Mettez en place une routine sur 30 jours

Si la tâche si prête, essayer de ne pas y déroger pendant 30 jours d’affiler. C’est un exercice contraignant mais un excellent moyen d’en faire un automatisme.

Fixez-vous un nombre de joker

Il y a toujours des moments plus propices au laisser aller. Identifiez-les et donnez-vous des « jokers échecs ». Nul n’est voué à l’impossible, il est parfaitement humain de craquer. Mais attention, ces jokers ne doivent pas devenir des excuses d’écolier. C’est pourquoi vous devez fixer un nombre raisonnable de moments de craquage.

Choisissez des outils pour mesurer vos efforts

Faire des efforts c’est bien, mais pouvoir les mesurer c’est mieux. Il est donc important que vous puissiez vous rendre compte de votre progression. Si les résultats sont bons, vous redoublerez d’efforts et bientôt cela ne vous coutera même plus rien. S’ils ne sont pas à la hauteur de vos espérances, rien n’est perdu. Peut-être que la première étape était trop ambitieuse ou la méthode pour y parvenir trop éloignée de votre personnalité. Réajustez et c’est reparti.

Soyez indulgent avec vous-même

L’autodiscipline demande beaucoup de rigueur et d’énergie. Comme dit le poète « l’important c’est pas l’arrivée, c’est la quête ». Restez positif, ne vous jugez pas trop durement et surtout ne vous comparez aux autres, cela n’apporte rien.

Choisissez un garde-fou dans votre projet

Partager votre projet est un moyen efficace pour ne pas flancher. Vous pouvez parler de votre nouvel objectif à un collègue ou un assistant indépendant et lui confiez la mission de vous « coacher » en cas de d’oubli ou de démotivation.

Valorisez vos victoires

Il n’y a pas de petites victoires lorsqu’il s’agit de s’auto-discipliner. Alors célébrer vos réussites. Et si vous sentez que vous vous découragez, essayez la technique de la carotte et promettez-vous un petit trophée si vous atteignez l’objectif que vous vous êtes fixé.

Sortez marcher au moins 20min par jour

S’auto-discipliner passe aussi par s’oxygéner. Marcher, bouger au moins 20 minutes par jour vous permet de recharger les batteries et de vous ressourcer.

Cultivez la patience

L’autodiscipline n’est pas un sprint, c’est un marathon. Alors soyez patient, un mois minimum est nécessaire pour ancrer une routine et faire de l’autodiscipline une habitude.

Vous souhaitez vous concentrer sur l'essentiel ?

Besoin d'accompagnement pour vos tâches chronophages ?

Notre équipe vous aide à identifier les tâches que vous pourriez efficacement déléguer à TheAssistant.
Notre équipe vous aide à identifier les tâches que vous pourriez efficacement déléguer à TheAssistant.
En savoir plus Découvrir TheAssistant
Besoin d'accompagnement pour vos tâches chronophages ?Demander une démo

Autres articles